Le PSG ne serait plus le cancre du Fair-Play Financier !

Le PSG est empêtré depuis des années dans ses dettes, toujours plus conséquentes d’année en année !

La faute à des transferts mirobolants, mais aussi à de multiples recrutements de joueurs moyens surpayés et dont il est ensuite impossible de se séparer. Sans oublier ce maudit COVID qui aura plombé les finances du club.

L’élève PSG, de retour au premier rang !

Hier, c’est le Parisien qui annonçait une bonne nouvelle en affirmant que le club parisien allait de nouveau entrer dans « les clous » du Fair-Play Financier et donc satisfaire aux exigences du gendarme financier européen !

Cela peut paraitre étrange, surtout lorsque l’on sait que les dettes du club de la capitale se sont accumulées depuis des années, jusqu’à dépasser les 360 millions lors de l’exercice 2021-2022 !

Des bénéfices spectaculaires !

Mais le PSG peut compter sur une forte croissance de ses revenus, environ 20 % cette année, offrant près de 800 millions de gains d’après l’article du Parisien.

La billetterie et les loges du Parc représentent des bénéfices records en Europe !

Ces bénéfices spectaculaires sont, d’après le Parisien, le fruit de la billetterie et des hospitalités du Parc des Princes. A l’heure où l’on nous rabâche que notre stade est obsolète, il n’est certes pas le plus moderne, ni le plus grand, mais bien celui qui rapporte le plus en Europe ! Pourquoi alors toujours parler de déménagement, quand des travaux dans le Parc actuel pour augmenter les loges suffiraient largement à rendre notre stade encore plus rentable sans pour autant rompre avec notre identité et notre histoire ?

Afin de redevenir le bon élève de la classe et enfin rendre son bonnet d’âne, le PSG s’est engagé, sur 3 saisons, à retrouver un équilibre financier qui puisse satisfaire aux exigences du Fair-Play Financier.

Les dirigeants parisiens pourront aussi compter sur l’apport du CVC (manne financière apportée par le contrat passé entre la Ligue et un fond d’investissement) qui représentera 200 millions d’euros par an et cela sur 3 ans.

Il va falloir enfin vendre pour acheter

Pour alléger la masse salariale du club, un départ d’une des 3 stars serait une solution

A cela s’ajoute la volonté du club d’alléger de façon très significative la masse salariale dès la prochaine saison. Il faut donc comprendre que la mission de Luis Campos ou de son hypothétique successeur sera entre autres de vendre tous les joueurs moyens surpayés et qui ne rentrent plus dans le futur projet sportif s’il existe !

Enfin, la pharaonique prime de 180 millions, promise à Kylian Mbappé lors de sa prolongation, a été d’après le Parisien, inscrite habilement et entièrement dans le bilan financier de l’an dernier.

Faire profil bas et ne surtout pas attiser la jalousie des grands d’Europe

Le PSG se doit de faire profil bas

On comprend donc à la lecture des informations de l’article du quotidien francilien, que les dirigeants du PSG, ont une fois de plus usé de malice et de leur influence politico économique afin de régulariser au mieux la situation financière du club pour rentrer dans les clous du Fair-Play Financier au plus vite et s’offrir une liberté de manœuvre plus importante que prévue.

Voilà une bonne nouvelle pour le PSG, mais certainement pas une autorisation pour signer des chèques en blanc et refaire une « Neymar-Mbappé » au nez et à la barbe d’une Europe du football qui sera attentive au premier faux pas du club de la capitale !

https://mediaparisien.com/author/Aymeric-LM/

Laissez un commentaire